Léa Clermont-Dion

Healthy Body Image Activist / Activiste de l'image du corps sain

Léa Clermont-Dion holds a bachelor’s degree in political science, which she completed at l’Institut d’études politiques in Paris where she lived for nearly a year. After receiving a master’s degree in political science, she began a doctorate in political science under the direction of Diane Lamoureux, a professor at Université Laval specializing in feminist sociology. Her thesis is on sexism on the web, a space for renewing gender inequalities.

She is the author of La revanche des moches, a best-selling book in Quebec on the cult of appearances, published by VLB éditeur. She also edited Lettres à un souverainiste and is the screenwriter and director of Beauté Fatale, a documentary about the tyranny of thinness, broadcast on Télé-Québec.

Léa has also worked at the Conseil du Statut de la femme, the Secrétariat à la condition féminine and the Association de la Munyu de la Comoé, a partner organization of Oxfam-Québec in Burkina Faso. She is the co-instigator of the Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, adopted by the Government of Quebec in 2009 and the website Les Féministes. She contributed to the cancellation of two Musimax reality shows on Mini-Miss competitions with the help of doctor Alain Vadeboncoeur and economist Ianik Marcil, thanks to a petition signed by more than 50,000 people.

Her involvement was rewarded with the first Forces Avenir 2011 award, the millennium scholarships, the Hommage Bénévolat Québec prize, “la personnalité de la Presse” in November 2011 and the “Jeune femme de mérite” award given by the Women’s Y.

Léa Clermont-Dion est titulaire d’un baccalauréat en science politique qu’elle a complété à l’Institut d’études politiques de Paris où elle a vécu pendant près d’un an. Après une maîtrise en science politique, elle entame un doctorat en science politique sous la direction de Diane Lamoureux, professeure titulaire à l’Université Laval spécialisée en sociologie féministe. Son sujet de thèse est Le sexisme sur le web, un espace de reconduction des inégalités de genre.

Léa Clermont-Dion est également l’auteure d’un essai, best-seller au Québec, s’intéressant au culte des apparences, La revanche des moches, publié chez VLB. Elle a dirigé Lettres à un souverainiste. Elle est également conceptrice et scénariste du documentaire Beauté Fatale, documentaire s’intéressant à la tyrannie de la minceur, diffusé sur les ondes de Télé-Québec.

Pendant quelques années, Léa a œuvré au Conseil du Statut de la femme, au Secrétariat à la condition féminine et à l’Association de la Munyu de la Comoé, un organisme de femmes partenaire d’Oxfam-Québec au Burkina Faso. Elle est co- instigratrice de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée adoptée par le gouvernement du Québec en 2009 et du site Les Féministes. Elle a contribué au retrait de deux émissions de télé-réalité portant sur les Mini-Miss à Musimax avec l’aide d’Alain Vadeboncoeur, médecin, et Ianik Marcil, économiste, grâce à une pétition signée par plus de 50 000 personnes.

Son implication a entre autres été récompensée par le premier prix Forces Avenir 2011, les bourses du millénaire, le prix Hommage Bénévolat Québec, la personnalité de la Presse en novembre 2011 et le prix Jeune femme de mérite remis par le Y des femmes.