Portrait of Nicolas Mavrikakis

Nicolas Mavrikakis

Art Critic / Critique d'art

Nicolas Mavrikakis is an art critic. He writes for Le Devoir, after having written for a number of years for Voir Montréal (1998-2013). He has also reviewed exhibitions and written exhibition texts for numerous Canadian magazines, two of which he was also a member of the editorial committee (ETC and Spirale). Between 2010 and 2012, he was Assistant Director at Espace magazine.

He has also curated a number of exhibitions, including the Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli in 2014, Déclic 70, Entreprise collective (Espace Création Loto-Québec, 2011), the 25e Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul in 2007, and, in 2005, the exhibition Comment devenir artiste. He recently organized a large retrospective of Pierre Ayot’s work in six different cultural venues in Montreal (BanQ, Joyce Yahouda Gallery, Galerie B-312, Galerie Graff…).

In addition, he teaches art history and French literature, and has also taught the history of film, dance, the arts and communications.

In 2015, he published La peur de l’image (Éditions Nota bene). In 2017, he will publish a biography of Pierre Théberge, noted director of the Montreal Museum of Fine Arts and the National Gallery of Canada.

His favourite pastime is to assassinate artists’ egos.

Nicolas Mavrikakis est critique d’art. Il sévit actuellement dans le journal Le Devoir après avoir écrit dans le journal Voir Montréal de 1998 à 2013. Il a aussi critiqué des expositions et écrit des textes pour plusieurs revues canadiennes dont deux où il a été membre des comités de rédaction (ETC et Spirale). De 2010 à 2012, il a été assistant-directeur à la revue Espace.

Nicolas Mavrikakis est également commissaire d’exposition. Il a monté, entre autres, la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli en 2014, Déclic 70 qui a remporté le prix Choix du public du Conseil des Arts de la ville de Montréal en 2014, Entreprise collective (Espace Création Loto-Québec, 2011), Artefact Montréal en 2007, le 25e Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul en 2007 et en 2005 l’exposition Comment devenir artiste. Il vient juste d’organiser une grande rétrospective de l’artiste Pierre Ayot dans six lieux à Montréal (dont la BanQ, la galerie Joyce Yahouda, la galerie B-312, la galerie Graff…).

En plus de ces activités, il enseigne l’histoire de l’art et la littérature française, mais a aussi professé l’histoire du cinéma, l’histoire de la danse, les arts et les communications.

En 2015, il a publié un livre intitulé La peur de l’image aux Éditions Nota bene. En 2017, il fera paraître la biographie de Pierre Théberge, qui fut directeur du Musée des beaux-arts de Montréal et du Musée des beaux-arts du Canada.

Son passe-temps favori est l’assassinat d’artistes.