Stanley Péan

Author, Journalist, Radio and TV Personality / Auteur, journaliste, télévisionanimateur à la radio et présentateur à la télé

Stanley Péan was born in Port-au-Prince, Haiti and grew up in Jonquière, Québec. He is the author of more than twenty books for adults and adolescents and wears many other hats: radio host, TV personality, translator, scriptwriter, journalist and former editor-in-chief of Le Libraire, the bi-monthly publication of a network of independent bookstores in Québec. From 2004 to 2010, Péan was chairman of the l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), the association that advocates for Québec writers and promotes their work. His collection of stories, Autochtones de la nuit (2007), was the third book of the trilogy that included La nuit démasque (2000) and Le cabinet du Docteur K (2001); the earlier books were re-released as paperbacks along with the novels Le Tumulte de mon sang (1991) and Zombi Blues (1996). During the same period as the release of the Italian translation by publisher Tropea Editore, Péan marked his return to the novel with Bizango (2011).

Stanley Péan est né à Port-au-Prince, en Haïti, et a grandi à Jonquière (Saguenay). Il compte à son actif plus de vingt de livres pour adultes et adolescents. Mélomane, animateur à la radio, présentateur à la télé, traducteur, scénariste, journaliste et ex-rédacteur en chef du journal Le Libraire, il a été le président de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ) de 2004 à 2010. Son plus récent recueil de nouvelles Autochtones de la nuit (2007) complétait une trilogie amorcée avec La nuit démasque (2000) et Le cabinet du Docteur K (2001); ces deux précédents recueils avaient d’ailleurs été réédités en format de poche à la courte échelle, en même temps que les romans Le Tumulte de mon sang (1991) et Zombi Blues (1996). Dans la foulée de la parution de la traduction italienne de ce roman chez Marco Tropea Editore en 2010, il fait paraître le printemps suivant Bizango (2011) qui marque son retour au genre romanesque.